Dysphania ambrosioides

Primary tabs

Dysphania ambrosioides

Unknown

Les quelque 35 exemplaires congolais examinés paraissent devoir tous se ranger dans subsp. eu-ambrosioides Aellen (Fedde Rep., XXVI, p. 34, 1928 et Aellen et Just, Amer. Midl. Natur., XXX, p. 52, 1943) var. typicum (Speg.) Aellen f. genuinum (Willk.) Aellen. Beaucoup d'échantillons, d'individus très développés sans doute, ne comportent que la grande inflorescence terminale sans feuilles caulinaires ni feuilles bractéales de transition (caduques en fin de végétation?) et ne présentent plus que les petites bractées lenticulaires de la base des glomérules. Cela les fait ressembler à un Suaeda, mais aussi, à s'y méprendre, à la figure représentant C.integrifolium Worosch. reproduite par Aellen et Just, l.c., p. 54, espèce signalée pour « l'Afrique », mais pourvue de feuilles caulinaires entières ou à peine dentées. Certains échantillons complets, par contre (Bequaert 2043, Quarré 7043), montrent bien qu'il s'agit d'inflorescences appartenant à des plantes qui, selon toutes probabilités, présentaient, dans leur ½ inférieure, les feuilles normales du C. ambrosioides.A
A. Lucien Hauman 1951: Chenopodiaceae. – In: Flore du Congo Belge et du Ruanda-Urundi

Distribution

Asia-Temperate: Afghanistan introduced: naturalizedB; Lebanon-Syria (Lebanon presentC, Syria presentD); Palestine (Israel introduced: naturalizedE); Saudi Arabia presentF; Yemen presentF, Europe: Belgium introduced: uncertain degree of naturalisationG; Corse presentH; Czechoslovakia presentI, Southern America: Argentina South presentJ; Peru presentK
B. Kitamura, S. 1960: Flora of Afghanistan, C. Paul Mouterde 1966: Nouvelle Flore du Liban et de la Syrie (as Chenopodium ambrosioides L.), D. Paul Mouterde 1966: Nouvelle Flore du Liban et de la Syrie: p.410 (as Chenopodium ambrosioides L.), E. Michael Zohary 1966: Equisetaceae to Moringaceae 1: p.140 (as Chenopodium ambrosioides L.), F. Loutfy Boulos 1991: A Synopsis of Chenopodium L. Studies in the Chenopodiaceae of Arabia: 4. – Kew Bulletin 46(2): 301-305 (as Chenopodium ambrosioides L.), G. Jacques Lambinon & Filip Verloove 2012: Nouvelle Flore de la Belgique, du G-.D. de Luxembourg, du nord de la France et des Régions voisines, 6th: p.159 (as Chenopodium ambrosioides L.), H. Daniel Jeanmonod & Jacques Gamisans 2007: Flora Corsica: p.326 (as Chenopodium ambrosioides L.), I. 1990: Kvetena Ceské republiky 2: p.226 (as Chenopodium ambrosioides L.), J. Maevia N. Correa 1984: Flora Patagonica (Salicaceae a Cruciferae) 8 (as Chenopodium ambrosioides L.), K. J. Francis MacBride 1937: Flora of Peru Part 2, No. 2, ser. 2, 13: p.471 (as Chenopodium ambrosioides L.)

Description

Herbe extrêmement polymorphe, d'aspect glabre (poils courts, clairsemés et caducs) et fortement aromatique. Tige ordinairement dressée, anguleuse, de 40 à 100 cm de haut et de 3-4 mm de diam. à la base, émettant de nombreux rameaux beaucoup plus minces qu'elle. Feuilles de la tige principale assez caduques (souvent absentes sur les échantillons fructifiés), à pétiole de 0,5-1 cm de long; limbe étroitement elliptique, longuement atténué vers le bas, grossièrement et irrégulièrement denté, à face inférieure glanduleuse (forte loupe!); feuilles des rameaux de plus en plus étroites et de moins en moins dentées, souvent entières. Inflorescence globale en grappes ou panicules d'épis de glomérules, d'abord assez condensée, puis de plus en plus ample, pouvant atteindre 40 cm de long, avec de très nombreux rameaux grêles, de 10-25 cm de long, naissant à l'aisselle d'une bractée étroitement elliptique, aiguë, de ± 20 mm de long et de 2?3 mm de large, et produisant parfois quelques rameaux tertiaires plus courts; glomérules sessiles, pauciflores, subsphériques, de 1-2 mm de diam., ± rapprochés mais ne se touchant pas, pourvus d'une bractée étroitement lancéolée, tantôt plus longue, tantôt plus courte qu'eux, ou même absente, variations dont résultent des aspects très différents. Fleurs hermaphrodite ou female, de moins de 1 mm de diam.; périgone à 4-5 segments glanduleux, glabres, concaves, obtus, soudés à la base; étamines 4-5. Akène à péricarpe membraneux. Graine discoïde, de 0,7 mm de diam., rouge foncé, lisse, brillante, présentant un réseau de très fins canalicules.L
L. Lucien Hauman 1951: Chenopodiaceae. – In: Flore du Congo Belge et du Ruanda-Urundi (as Chenopodium ambrosioides L.)

Habitat

Espèce anthropophile des environs des habitations, bords des chemins en forêt comme en savanes, s'élevant jusqu'à 1600 m d'altitude.M
M. Lucien Hauman 1951: Chenopodiaceae. – In: Flore du Congo Belge et du Ruanda-Urundi

Common Name

Czech (Czech Republic): Merlík vonnýN; Dutch; Flemish (Belgium): Welriekende ganzenvoetO; French (Belgium): Chénopode fausse-ambroiseO; German (Belgium): Wohlriechender Gänsefuß P
N. 1990: Kvetena Ceské republiky 2: p.226 (as Chenopodium ambrosioides L.), O. Jacques Lambinon & Filip Verloove 2012: Nouvelle Flore de la Belgique, du G-.D. de Luxembourg, du nord de la France et des Régions voisines, 6th: p.159, P. Jacques Lambinon & Filip Verloove 2012: Nouvelle Flore de la Belgique, du G-.D. de Luxembourg, du nord de la France et des Régions voisines, 6th: p.159 (as Chenopodium ambrosioides L.)