Chenopodium congolanum

Primary tabs

Chenopodium congolanum

Distribution

Africa: Cameroon nativeA; Zaire nativeA,B
A. J. P. M. Brenan, A New Section of the Genus Chenopodium from Africa in Kew Bulletin 11(1). 1956, B. Lucien Hauman 1949: Notes sur quelques Aizoacees et sur un Chenopodium du Congo Belge. – Bull. Jard. Bot. Brux. 19: 444-448: p.447 (as Chenopodium glaucum subsp. congolanum Hauman in Bull. Jard. Bot. Brux. 19: 447. 1949)

Description

Herbe annuelle à tiges souvent débiles, ± étalées et peu ramifiées, très anguleuses in sicco, glabre, sauf dans les parties jeunes à peine pubescentes, atteignant 40 cm de long et 3 mm de diam., avec des entre-noeuds de 2-4 cm de long. Feuilles à pétiole de 3-5 mm de long; limbe oblancéolé, longuement cunéiforme vers le bas, à sommet obtus, à 3-4 lobes ou grosses dents subaiguës de chaque côté, le bord réfléchi vers le bas, ± pulvérulent en dessous à l'état jeune, de 1,5-3 cm de long et de 0,4-0,8 cm de large. Inflorescences axillaires aux noeuds supérieurs, presque sessiles, formées de quelques glomérules denses subsessiles sur le rachis, de 5-10 mm de long. Fleurs de 0,5 mm de diam. (fermées); périgone à 4-5 segments subhémisphériques, enveloppant l'ovaire puis le fruit, montrant une proéminence verte au 1/3 supérieur de la carène et portant des poils globuleux blancs, opaques et très caducs; étamine 1 (?); ovaire à 3 stigmates très courts. Akène dressé, rarement horizontal, presque globuleux, de 1 mm de diam., à péricarpe blanchâtre, mat (granuleux ?), facilement détachable. Graine lisse, brillante, rouge foncé.C
C. Lucien Hauman 1951: Chenopodiaceae. – In: Flore du Congo Belge et du Ruanda-Urundi: p.9

Systematics

Identique d'aspect à certains exemplaires européens de C. glaucum L. (Sp. Pl., ed. 1, p. 220, 1753), la plante congolaise diffère par le périgone 4-5-mère (jamais 3-mère?) à segments plus larges et cochléiformes, pourvus de poils margaritiformes et enveloppant le fruit presque toujours dressé. Elle ne correspond ni à subsp. marlottianum (Murr) Aellen et Thell. (Fedde Rep., XXIV, p. 345, 1928) de l'Afrique australe (Murr, Alg. Bot. Zeit., XII, p. 110, 1906, sub C. marlottianum), ni à subsp. ambiguum (Murr) Thell. d'Australie; elle se rapproche aussi du C. carinatum R. Br. d'Australie, mentionné par Aellen (l. c.) et constitue peut-être une espèce distincte.D
D. Lucien Hauman 1951: Chenopodiaceae. – In: Flore du Congo Belge et du Ruanda-Urundi