Coelocaryon

Primary tabs

Coelocaryon

Description

Infrutescence comprenant plusieurs fruits avec périgone élargi et pédicelle accrescent. Arbres à rameaux glabres;
feuilles coriaces à nervures secondaires peu nombreuses (7-10 paires); limbe souvent acuminé, pétiole de 1-3 cm.
Inflorescences en ombelles isolées ou groupées en grappes simples ou en panicules rameuses;
ces ombelles sont entourées d'un involucre pouvant comporter 2 bractées bilobées enveloppant presque complètement les fleurs mais très tôt caduc, se détachant circulairement pour ne laisser que de petits disques terminant les rameaux; fleurs sans bractées, disposées en ombelles, sur ces petits disques; périanthe cupuliforme 3-4 partit; fleurs mâles avec colonne portant 3-5 anthères adnées.
Graine présentant une grande cavité centrale dans l'albumen ruminé (d'où le nom);
arille lacinié en rubans entrelacés au sommet de la graine.

Taxonomy

Créé d'abord d'après l'étude de fruits, le genre fut bientôt précisé dans sa description par Warburg grâce à de nouvelles récoltes du Cameroun. Monospécifique au début: C. Preussii Warb. le genre s'enrichissait par la description de nouvelles espèces: C. Klainei Pierre en 1900 (manuscrit); C. cuneatum Warb. en 1904; C. oxycarpum Stapf (F.T.A. 61164) en 1909; C. botryoides Vermoesen en 1923, enfin C. Staneri Ghesq. en 1936. Or, d'après Hutchinson et Dalziel, C. oxycarpum = C. cuneatum; d'après Engler, C. cuneatum = C. Klainei; d'après Gilbert et Troupin, C. Klainei = C. Preussii et C. botryodes = C. Staneri; il ne resterait en présence que deux espèces: C. Preussii Warb. et C. botryodes Verm. L'examen des plantes du Muséum de Paris permet les remarques suivantes: les types de C. oxycarpum de Guinée sont des échantillons avec fruits; ces derniers mesurent 25 mm de long sur 10 mm de diamètre, atténués à la base et mucronés au sommet, groupés par 3-5 en ombelle isolée sur un long pédoncule (4-5 cm) ou en 2-3 ombelles superposées. Des plantes mâles de Côte-d'Ivoire rapprochées de ces types par la forme des feuilles panduriformes (comme celle de C. botryodes) ont des ombelles groupées en grappes simples comme C. botryodes. Les échantillons typiques de C. botryodes ont par contre des fruits plus gros, longs de 30 mm sur 15 mm de diamètre et ellipsoïdes, sans amincissement à la base ni mucron au sommet et groupés par trois en ombelles isolées. En se basant sur d'autres caractères, Walker et Sillans (Pl. utiles du Gabon306) distinguent C. oxycarpum de C. Preussii: le premier aurait un tronc sans accotements à la base et un bois tendre; le second aurait quelques accotements et un bois mi-dur à éclat lustré, jaune orangé clair ou rougeâtre. Cependant, il ne semble pas que les plantes correspondant aux types de C. oxycarpum répandues de la Casamance (R. P. Berhaut) à l'Oubangui (Le Testu) se trouvent aussi au Gabon; cette espèce n'est pas décrite ici; C. botryodes, bien que jusqu'à présent aucune récolte gabonaise ne permette de le considérer comme présent, sera pourtant signalé dans cette clé empruntée à Gilbert et TroupinFlore du Congo belge1951398