Euadenia sp.

Primary tabs

Euadenia sp.

Description

La tige aérienne est un sympode simple et grêle. Sépale supérieur, 1,3 cm x 2 mm, longuement atténué;
les autres sépales sont plus courts et plus étroits.
Pétales supérieurs atteignant 3,5 x 0,4 cm, oblancéolés acuminés, nervure médiane bien visible, nervures latérales courtes mais nettes, teintées de rougeâtre;
pétales inférieurs, 2,5 cm x 1,5 mm linéaires, aigus, uninervés.
Pousse feuillée de l'année longue de 1,5 cm munie de 3 feuilles et se terminant par un racème.
Étamines fertiles 2, filets longs de 2 cm, inclinés, anthères longues de 4 mm. Petit buisson haut de 1 m, ramifié dès la base, émettant des racines de la base apparamment rampante du tronc. Feuilles simples courtement ou brièvement pétiolées, largement elliptiques à obovées; limbe des feuilles supérieures 23 x 9,5 cm, apiculé; nervures latérales 8. Racème pluriflore assez lâche. Androgynophore long de 2-3 mm. Gynophore long d'environ 1,3 cm. Pétiole de la feuille la plus inférieure long de 1 cm, celui de la plus haute 3,5 cm. Bractées florales simples, les plus basses, elliptiques, courtement pétiolées, 2,5 x 0,6 cm, les plus élevées, filiformes, longues de 0,5-0,7 cm, toutes persistantes à l'anthèse. Le pistil peut être absent de certaines fleurs. Pétales incomplètement élargis, vert jaunâtre pâle. Staminodes 4 parfois 3, groupés en 2 paires connées à leur base, charnues, se divisant en filets libres dans leur moitié supérieure;
anthères rudimentaires longues de 0,5 mm au plus; il y a 3 staminodes dans le cas où 2 filets adjacents sont complètement soudés; On trouve sur cet échantillon des caractères aberrants concernant les staminodes.
Ovaire cylindrique long d'environ 6 mm, souvent courbé dans sa région apicale ou de forme ± anormale, unicarpellé, avec un seul placenta saillant atteignant presque la paroi opposée de la cavité;
ovules nombreux.
Stigmate très peu marqué, obliquement développé ou absent.

Morphology

Le pétiole devient de plus en plus long chez les feuilles qui se développent ultérieurement; ce changement graduel indique probablement que le processus pourrait aboutir à l'apparition de feuilles trifoliolées; des feuilles simples analogues avaient déjà été observées chez E. alimensis au Cameroun. Les anomalies des pièces florales représentent un état limite des caractères morphologiques assez instables à ce niveau, à l'intérieur du genre.

Ce spécimen provient des éboulis d'un talus; la plante paraît s'être développée ± comme un épiphyte sur un substrat couvert de mousses (rocheux ou caillouteux). Ces caractères aberrants pourraient être liés à un biotope inhabituel.

Taxonomy

Un spécimen à feuilles simples montre des caractères anormaux sur les parties florales particulièrement au niveau de l'androcée et de l'ovaire. A première vue, il paraît nettement distinct, mais on pourrait le considérer comme un spécimen fortement modifié et en partie anormal de E. trifoliata ou de E. alimensis.