Enneastemon

Primary tabs

Enneastemon

Description

Arbustes ou lianes à indument de poils simples; feuilles souvent munies de deux glandes marginales ± développées à la base, linéaires ou pulvinées. Fleurs ⚥, axillaires ou supra-axillaires, rarement extraaxillaires, solitaires, géminées, en fascicules simples ou en fascicules de cymes. Bouton globuleux ou subglobuleux aplati. Bractéole l, petite, persistante. Sépales 3, valvaires, ± concrescents à la base, beaucoup plus petits que les pétales. Pétales 6, unisériés à la base, libres ou légèrement unis, valvaires, mais formant deux cycles au sommet dans le bouton, les plus grands alternant avec les plus petits et les recouvrant dans la partic supérieure; pétales généralement. concaves, obovés, les internes plus courts et plus étroits, parfois courtement onguiculés. Etamines 8-11, unisériées; filet bien développé, ± large, connectif fortement dilaté, oblique ou horizontal, prolongé ou non vers le centre de la fleur, parfois glanduleux; thèques généralement courtes, extrorses, placées sous le connectif, ou latérales. Parfois présence de staminodes alternes avec les étamines (non dans les espèces gabonaises). Carpelles 6- 12, libres; ovaires ovoïdes ou ellipsoïdes, pubescents; styles courts, stigmates subcapités, parfois bifibes. Ovules 1 -7, unisériés. Fruits à méricarpes pédicellés, uniséminés, ellipsoïdes à globuleux, ou pluriséminés, moniliformes cylindriques; stipes courts. Graines 1-7, verticales, unisériées, ellipsoïdes ou ± sphériques, à sillon circulaire ± marqué; albumen régulièrement ruminé par de fines lamelles horizontales de l'endocarpe, offrant une structure en croix transversalement.A
A. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Taxonomy

Très proches également du genre monospécifique congolais: Gilbertiella Boutique dont l'arrangement des pétalses est semblable, les Enneaslemon s'en distingueut par des pétales externes non recourbés en crochet au sommet, et des étamines non linéaires.

Par la préfloraison de leurs pétales, Gilbertiella et Enneastemon constituent des intermédiaires entre les genres Popowia, Friesodielsia à pétales bisériés et le genre Monanthotaxis à pétales unisériés même dans le bouton. On peut se demander si l'on n'a pas accorder trop d 'importance à la disposition des pétales dans ce groupe où tous les genres présentent par ailleurs de grandes affinités dans l'appareil végétatif, les fruits, et même la structure florale. La révision de toutes les espèces africaines de ce groupe accompagnée de celle de quelques genres asiatiques voisins, pourrait amener à certains regroupements dans les genres africains.B
B. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Distribution (General)

Genre comprenant environ une dizaine d'espèces en Afrique, la plupart décrites primitivement comme Popowia dont elles se distinguent par l'arrangement des pétales unisériés dans la fleur épanouie.C
C. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE