Uvaria

Primary tabs

Uvaria

Description

Arbustes ou lianes, généralement à indûment de poils étoilés, quelquefois simples ou fasciculés, rarement totalement glabres. Boutons floraux globuleux, coniques ou pyramidaux. Fleurs généralement-, solitaires, fasciculées ou en cymes pauciflores condensées, terminales, ou extra-axillaires (souvent oppositifoliées), rarement sur les rameaux défeuillés. Bractéoles 2, souvent caduques. Calice à 3 sépales valvaires, s'ouvrant normalement en trois lobes réguliers, libres, ou ± soudés à la base, ou soudés en cupule dans le bouton et se déchirant à l'anthèse. Pétales 6, en deux verticilles subégaux, les externes valvaires ou imbriqués, les internes toujours imbriqués. Étamines très nombreuses, subsessiles, oblongues, linéaires ou cunéiformes, thèques latérales ou extrorses, connectifs épaissis, tronqués ou dressés au-dessus des anthères. Carpelles nombreux, libres, cylindriques ou ovoïdes, pubescents, stigmates le plus souvent involutés. Ovules ± nombreux, plus de 3, sur un ou deux rangs. Fruits à méricarpes généralement stipités, plus rarement sessiles ou subsessiles, globuleux ou cylindriques, parfois ± étranglés entre les graines, lisses ou verruqueux-échinulés; stipes latéraux ou médians. Graines ± nombreuses sur un ou deux rangs, obliques ou horizontales, à arille petit, caronculoïde, testa lisse ou finement ornementé.A
A. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Taxonomy

Genre difficile, assez mal connu, dans lequel de nombreuses espèces ont été décrites d'après un matériel incomplet et souvent nettement insuffisant. Pour cette raison, nous nous sommes trouvés contraints de conserver certains taxa que de nouvelles récoltes amèneront probablement à regrouper.

Les fruits et la graine étant un excellent caractère de détermination dans le genre Uvaria, nous donnons une clé incomplète des espèces gabonaises pour lesquelles nous possédions ces éléments. La soudure des sépales dans le bouton est aussi un très bon caractère dans le genre, mais il existe trop de lacunes et d'incertitudes dans les espèces étudiées pour établir une clé sur ce caractère: de nombreuses espèces ont été décrites ou classées comme ayant un calice cupuliforme ou non, alors qu'une fois en présence de jeunes boutons, récoltés plus récemment, l'opinion généralement admise, doit être entièrement revue.B
B. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Distribution (General)

Genre comprenant une centaine d'espèces des régions tropicales d'Afrique et de Madagascar, Asie, Nouvelle-Guinée, Nouvelle- Calédonie et Océanie. En Afrique, il est représenté par une quarantaine d'espèces avec un maximum au Gabon et au Congo,C
C. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE