Artabotrys

Primary tabs

Artabotrys

Description

Arbustes sarmenteux ou lianes ligneuses à indument de poils simples. Inflorescences pluriflores ou uniflores, généralement opposées aux feuilles ou parfois extra-axillaires, à axe et pédoncule recourbés en crochets ligneux, aplatis latéralement, muni de bractées squamiformes ± nombreuses et petites. Fleurs ⚥, pédicellées. Sépales 3, valvaires, ± soudés à la base. Pétales 6, valvaires, en deux verticilles, généralement libres, ou les internes plus courts et plus étroits, soudés à la base et enveloppant étroitement les organes reproducteurs. Étamines nombreuses, oblongues ou cunéiformes, à connectifs élargis et tronqués au-dessus des anthères. Carpelles ± nombreux, libres, à ovaries ovoïdes ou ellipsoïdes. 1 ou 2 ovules basilaires. Fruits à méricarpes bacciformes. Graines, 1 ellipsoïde ou 2 collatérales.A
A. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Morphology

très facilement reconnaissable par la présence des crochets qui portent les fleurs. Les inflorescences d'Artabotrys sont en effet constituées en organes d'accrochage, les fleurs étant situées à la pointe du crochet et surtout le long de son bord externe convexe où elles peuvent être en grand nombre, tandis que le bord interne concave demeure réservé à la fonction d'organe d'accrochage.B
B. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Distribution (General)

Genre paléotropical d'une centaine d'espèces environ,C
C. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE