Piptostigma oyemense

Primary tabs

Piptostigma oyemense

Description

Arbuste ou petit arbre de 6-7 m de hauteur et 10 cm de diamètre, à écorce fissurée, glabre, ramilles glabrescentes. Feuilles à pétiole long de 3-5 mm, pubérulent à glabre; limbe papyracé, elliptique, long de 11-25 cm, large de 4-8,5 cm, cunéiforme à la hase, longuement acuminé au sommet; face supérieure glabre, face inférieure glabrescente. Nervure médiane imprimée au-dessus, proéminente en dessous; nervures latérales 20-30 paires obliques asccndantes, saillantes en dessous; nervilles parallèles et régulières, peu saillantes en dessous. Fleurs rose saumoné, solitaires ou 2-3 fasciculées, sur les rameaux défeuillés ou sur le tronc; pédicelle long de 1-l,5 cm; bractéole linéaire, longue de 2 mm environ, hirsute. Sépales triangulaires aigus, longs de 2-5 mm, larges de 2-4 mm, pubescents à l'extérieur, glabres à l'intérieur. Pétales externes dressés, verdâtres, longs de 4-18 mm, triangulaires à lancéolés aigus, pubescents à l'extérieur; pétales internes roses, lancéolés étroits, aigus au sommet, longs de 4-6 cm, larges de 6-8 mm, à nervures longitudinales bien visibles, rouges sur le vif, pubescents à longs poils apprimés à l'extérieur, tomentelleux laineux à l'intérieur. Étamines sessiles, thèques extrorses, connectifs dilatés et tronqués au-dessus des anthères. Carpelles 2-3, ovaires oblongs, velus, stigmates sessiles, capités, densément pubérulents. Ovules 6-8, bisériés. Fruits à pédicelle long de 1,5 cm environ, sépales persistants; méricarpes ovoïdes-ellipsoïdes, sessiles, longs de 4,5 cm, larges de 3,5 cm, rose saumoné sur le vif, muriqués-épineux, glabres. Graines 5, réniformes, longues de 1,7 cm, larges de 1,5 cm sur le frais.A
A. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Taxonomy

Sur le type les pétales externes sont triangulaires aigus, mais courts; ceux du spécimen Hallé 2264, sont lancéolés et beaucoup plus longs. Tous les autres caractères étant identiques, nous attribuons ce spécimen à l'espèce oyemense, plusieurs espèces nous ayant fourni de semblables degrés de variation dans la longueur des sépales et des pétales externes.B
B. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Distribution (General)

Espèce connue seulement du nord du Gabon,C
C. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE