Vincentella

Primary tabs

Vincentella

Description

Tous ces Vincentella à l'exception de la dernière espèce ont des fleurs remarquables par leurs longs pédicelles grêles, les lobes de la corolle presque libres, les staminodes presque aussi longs que ces lobes, les étamines presque libres. Le V. ogouensis a ces caractères, mais contrairement aux autres espèces sus-nommées, les étamines sont à très courts filets, et sont nettement plus courtes que les staminodes.

Taxonomy

Ce genre comprend plusieurs espèces toujours ripicoles, d'arbres et d'arbustes. La plus répandue en Afrique soudanienne est V. Passargei (Engl.) Aubr., arbuste fréquent au bord des chutes d'eau depuis la Guinée jusqu'au Nord-Cameroun, Oubangui et peut-être jusqu'en Afrique orientale. V. revoluta (Bak.) Pierre (= V. earnerounensis Pierre) est également commun |de la Côte d'Ivoire au Cameroun et à l'Oubangui. Au Gabon, Le Testu a découvert dans la région de Lastoursville une espèce que nous croyons nouvelle, Vincentella ogouensis Aubr. et Pellegr.

Enfin du Congo a été décrit V. Sapini (De Wild.) Brenan. Nous pensons aussi pouvoir rapporter à ce genre une espèce assez différente des précédentes, décrite par De Wildeman sous le nom de Pachystela ovatostipulata découverte dans une galerie forestière près de Léopoldville.

Citation

Engler 1904: – Afr. Pfl.-fam. VIII: 33