Hymenocardia ulmoides

Primary tabs

Hymenocardia ulmoides

Description

Arbuste à petit arbre jusqu'à 8 m de hauteur; rhytidome craquelé longitudinalement; ramilles velues, glabrescentes; jeune pousses et face inférieure des très jeunes feuilles à nombreux disques glanduleux. Stipules linéaires à étroitement elliptiques, 4-6 mm de longueur. Feuille: pétiole 5-11 mm, velu; limbe ovale-elliptique, 1,5-6,5 × 1-3 cm, aigu ou obtus à la base, acuminé au sommet, glabre ou ± velu le long de la médiane dessus, souvent garni de touffes de poils à l'aisselle des 4-8 paires de nervures latérales et à disques glanduleux très rares ou nuls dessous. Inflorescence axillaire, solitaire, 1-3 cm de longueur. Fleur mâle: (4-)5(-8)-mère; calice échancré ou divisé jusqu'à la moitié, lobes ciliés; pistillode ± bilobé et cilié au sommet, ± 1 mm de longueur. Fleur femelle: pédicelle 1 mm, atteignant 4-7 mm en fruit, glabre; sépales (4-)5-6(-7), légèrement soudés à la base, 2 × 0,5 mm, ciliés; ovaire suborbiculaire, tronqué ou rétus au sommet, entièrement ailé, de 1 mm de diamètre, glabre; styles de 5 mm, accrescents jusqu'à 1,5 cm. Fruit samaroïde, indéhiscent, obové-elliptique, (1,2-)1,8-2,5 × (1-)1,5-2,2 cm, ailé sur tout le pourtour, échancré au sommet; ailes 3,5 mm de largeur. Graines semi-ovales, (5-)7-8 × 2-3 mm.A
A. Frans J. BRETELER 2012: FLORE DU GABON, 43 Phyllanthaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden

Distribution (General)

du Cameroun, la République Centrafricaine, le Gabon et la République du Congo à la Tanzanie à l'est et à la République Sud-africaine (Transvaal, Natal) et l'Angola au sud; au Gabon, connue du nord-est, dans les provinces du Haut-Ogooué, de l'Ogooué-Ivindo et du Woleu-Ntem.B
B. Frans J. BRETELER 2012: FLORE DU GABON, 43 Phyllanthaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden

Common Name

English: lesser heart fruit, red heart fruit, small red-heart

Uses

L'écorce sert à tanner les peaux. On l'utilise également en décoction pour ses propriétés astringentes. Le bois sert aux constructions indigènes.C
C. Frans J. BRETELER 2012: FLORE DU GABON, 43 Phyllanthaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden