Piptostigma pilosum

Primary tabs

Piptostigma pilosum

Description

Petit arbre de 8 m de hauteur à rameaux glabres; ramilles épaisses densément tomenteuses brun fauve. Feuilles papyracées, à pétiole très court et épais, 1-2 mm de longueur et 4-5 mm de diamètre, tomenteux; limbe elliptique-oblong à largement elliptique, long de 20-40 cm, large de 9- 18 cm, arrondi à subcordé à la base, arrondi, brusquement et courtement acuminé au sommet; face supérieure glabre sauf sur la nervure médiane, face inférieure pubescente à poils fins, ± laineux, blonds chez les jeunes feuilles, devenant glabrescente, plus densément pubescente sur les nervures chez les feuilles adultes. Nervures latérales 20-35 paires, imprimées au-dessus, fortement saillantes en dessous; Réticulum de nervilles parallèles, saillant à la face inférieure. Inflorescences en grappes simples ou paniculées, allongées, atteignant 20-60 cm de longueur, le plus souvent sur le tronc ou sur les vieux rameaux; rachis densément pubescent roux, portant les fleurs vers l'extrémité. Bractées linéaires-lancéolées, longues de 1-1,5 cm, larges de 3-4 mm, densément pubescentes rousses à l'extérieur. Sépales ovés-lancéolés, acuminés au sommet, longs de 0,6- 1 cm, larges de 4 mm, pubescents roux à l'extérieur, glabres à l'intérieur. Pétales externes linéaires-lancéolés, longs de 1,2-l,3 cm, larges de 3 mm environ, densément pubescents roux à l'extérieur, glabres à l'intérieur; pétales internes roses, largement ovés-lancéolés, longs de 3-5 cm, larges de 0,9- 1,7 cm, pubescents sur les deux faces, à nervures bien visibles à l'extérieur. Étamines sessiles, longues de 1 mm environ, thèques extrorses, connectifs dilatés et tronqués au-dessus des anthères. Carpelles 7-8, ovaires oblongs, velus, stigmates sessiles, capités, densément pubé-rulents. Ovules 8- 10, bisériés. Fruits (non vus) à méricarpes sessiles, rouge foncé, brusquement recourbés au sommet, longs de 2,5-5 cm, densément tomenteux.A
A. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Taxonomy

Le numéro 6037 de Le Testu, récolté au Gabon à la chute de Bemba, près de Gnyoungou Cimba, possède des feuilles exactement semblables à celles du matériel gabonais de P. pilosum, atteignant 40 cm de longueur et 20 cm de largeur, mais les fleurs sont parfois fasciculées et les sépales et pétales externes sont triangulaires, ne dépassant pas 3 mm de longueur. Peut-être s'agit-il de P.giganteum, qui pourrait n'être qu'une variété de P. pilosum.B
B. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Ecology

En Nigéria on le trouve avec P. gigan-teum Hutch. et Dalz., espèce très affine dont les feuilles sont encore nettement plus larges, jusqu'à 30 cm, et les pétales externes triangulaires-ovés.C
C. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

Distribution (General)

de Nigéria, du Cameroun et du Gabon.D
D. Annick LE THOMAS 1969: FLORE DU GABON, 16 ANNONACEAE. – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE MEMBRE DE L'INSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE