Acioa

Primary tabs

Acioa

Description

Petits arbres ou arbustes , parfois grimpants. Feuilles ordinairement avec 2 glandes vers la base du limbe dessous, souvent avec de petites glandes sous l'acumen; face inférieure glabre ou pubescente, rarement avec un tomentum laineux blanc; pétiole sans glandes; stipules parfois latéralement insérées sur la base du pétiole. Inflorescences en racèmes simples ou branchus ou inflorescences com-posées avec cymules; bractées sur le pédoncule souvent tricuspidées; bractées et bractéoles dépourvues de glandes ou garnies de nombreuses glandes stipitées, ne cachant pas les boutons floraux, ± longuement persis-tantes (espèces africaines) ou tôt caduques (espèces américaines), bractéoles alternes à opposées, ± distantes de l'articulation du pédicelle. Fleurs hermaphrodites; réceptacle plus long que la partie restante du pédicelle sur la fleur désarticulée, parfois égal, ordinairement allongé, tubulaire parfois étroitement obconique, rarement campanulé (A. schultesii, espèce américaine), fréquemment gibbeux à la base, creux, glabre ou avec des poils rétrorses dispersés dans sa partie inférieure intérieurement, tomen-teux, pubescent ou glabre extérieurement; sépales (lobes du calice) sub-égaux, oblongs-ovales (espèces africaines) ou inégaux, arrondis-orbiculaires(espèces américaines), tomentelleux sur les parties internes du bouton floral, très rarement glabres intérieurement (A. schultesii); pétales très tôt caducs, parfois fimbriés (espèces américaines); 10-75 étamines , à filaments connés ligulés sur presque toute leur longueur et insérés sur le bord du réceptacle; staminodes opposés aux étamines, généralement sous forme de denticwations sur ce bord; ovaire inséré latéralement sur l'ouverture du réceptacle, toujours entouré de poils raides; carpelle uniloculaire 2-ovulé, parfois second avorté. Infrutescence peu garnie; drupe dure ou charnue, ± ovoïde aplatie et nettement pointue au sommet; épicarpe souvent tomenteux ferrugineux mélangé de poils hispides, moins souvent glabre, exceptionnellement glabre et rapidement profondément craquelé (espèces américaines); mésocarpe mince, sauf pour les espèces américaines; endocarpe ordinairement dur mais toujours mince, avec surface extérieure rugueuse, et pubescent inté-rieurement, sans obturateur de germination; tégument séminal aussi pubescent extérieurement; cotylédons ligneux (et avec cavité centrale sur échantillons secs). (Fruits matures imparfaitement connus pour plusieurs espèces.) Germination hypogée, premières feuilles opposées (au moins chez les espèces africaines).A
A. R. LETOUZEY & F. WHITE: FLORE DU GABON, 24 CHRYSOBALANACÉES (avec compléments concernant des espèces camerounaises) & SCYTOPÉTALACÉES (avec complements concernant des especes camerounaises). – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE ET MEMBRE DE L'lNSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM JEAN-F. LEROY (PROFESSEUR AU MUSÉUM)

Distribution (General)

Genre confiné à l'ouest africain et au bassin du Zaïre, avec 27 espèces, et d'autre part comportant 3 espèces en Amérique du Sud; 3 espèces rattachées à ce genre en Asie sont à rapporter au genre Kostermanthus Prance ms. Les espèces africaines et les espèces américaines sont suffisamment distinctes pour considérer les premières comme appartenant à un sous-genre:B
B. R. LETOUZEY & F. WHITE: FLORE DU GABON, 24 CHRYSOBALANACÉES (avec compléments concernant des espèces camerounaises) & SCYTOPÉTALACÉES (avec complements concernant des especes camerounaises). – PUBLIÉE SOUS LES AUSPICES DU GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU GABON ET SOUS LA DIRECTION DE A. AUBRÉVILLE ET MEMBRE DE L'lNSTITUT PROFESSEUR HONORAIRE AU MUSÉUM JEAN-F. LEROY (PROFESSEUR AU MUSÉUM)