Hypoxidaceae

Primary tabs

Hypoxidaceae

Description

Strophiole présente dans Curculigo, non dans Hypoxis (Pl. 11, fig. 49). Feuilles considérablement allongées durant la période de floraison, donnant aux plantes un aspect très différent aux stades jeunes et âgés.
Herbes pérennes avec bulbes solides ou rhizomes portant des racines contractiles. Feuilles radicales, tristiches ou en rosette, le plus souvent avec des nervures proéminentes et couvertes de longs poils;
limbe simple, linéaire ou lancéolé, canaliculé ou plié.
Fleurs solitaires ou en corymbe sur une hampe poilue. Fleurs bisexuées actinomorphes avec 6 tépales libres en 2 séries, jaunes sur la face adaxiale et teintés de vert et ± poilus sur la face abaxiale. Étamines 3 + 3 opposées aux tépales et insérées à leur base;
filaments filiformes ou subulés; anthères biloculaires, basifixes, sagittées à la base, s'ouvrant par une fente longitudinale et latrorses.
Ovaire infère, 3-loculaire avec le plus souvent, de nombreux ovules en 2 rangées sur des placentas axiles, allongé en un long bec dans Curculigo. Style 1, avec un stigmate trilobé à capité.
Fruit:
capsule déhiscente par une fente loculicide (Hypoxis), ou indéhiscente et succulente (Curculigo).
Graines globulaires à ellipsoïdes, noires ou brunâtre mat, avec ou sans testa papilleux, souvent avec une cuticule plissée caractéristique.

Taxonomy

(2 genres, 3 espèces)
La délimitation générique n'est pas bien définie dans la famille et dépend du concept générique adopté, 5 ou 9 genres étant acceptés avec 50 espèces environ. La famille est surtout présente dans l'hémisphère Sud avec extensions vers le Nord. Les 2 genres présents au Gabon sont largement représentés sous les tropiques. Hypoxis a son principal centre de diversité en Afrique tropicale et australe, Curculigo en Asie orientale.

Dans des études taxonomiques plus récentes, les Hypoxidaceœ avec leurs 6 étamines et leur ovaire infère ont souvent été inclues dans les Amaryllidaceœ. Les Hypoxidaceœ sont distinctes, sans ambiguité des Amaryllidaceœ s. str. par l'inflorescence dont les pédicelles sont situés à différents niveaux (non ombelliformes). Les Hypoxidaceœ ont également un indu ment distinct sur la plupart des plantes. Chimiquement, embryologiquement et palynologiquement, les Hypoxidaceœ paraissent distinctes des Amaryllidaceœ.