Irvingiaceae

Primary tabs

Irvingiaceae

Wood

Les bois des Irvingiacées sont très lourds et très durs.

Description

Les bois des Irvingiacées sont très lourds et très durs. Ce sont des genres arborescents de la forêt dense humide guinéo-congolaise, qui comprennent quelques uns des plus grands arbres de cette forêt.
Feuilles simples, entières, alternes.
Ces 3 genres ont des fleurs qui se ressemblent beaucoup. Sépales 5, libres. Pétales 5, libres, réfléchis dans la fleur épanouie. Étamines 10, à filets grêles, insérés sous un disque épais qui porte l'ovaire. En revanche les drupes des Irvingia et Klainedoxa s'opposent radicalement aux samares longuement ailées du genre Desbordesia. Les seuls caractères structuraux qui séparent ces genres sont le nombre des loges de l'ovaire (2 ou 5), et la forme du style. Loges uniovulées.

Taxonomy

Cette famille fut créée par Pierre pour des espèces rangées dans la famille des Simaroubacées. Dans les Pflanzenfamilien d'Engler et Prantl (19a, 1931), les Irvingiacées sont encore comprises dans les Simaroubacées comme une sous-famille des Irvingiacées. Elle se distingue souvent immédiatement par les longues stipules effilées qui enveloppent les bourgeons terminaux et qui après caducité laissent des cicatrices annulaires très apparentes sur les rameaux à hauteur de l'insertion des feuilles. Elle comprend les 3 genres: Irvingia paléotropical, Klainedoxa endémique de la Région guinéo-congolaise et Desbordesia endémique du domaine camerouno-gabonais.