Amaryllidaceae

Primary tabs

Amaryllidaceae

Introducedspecies

APPENDICE

Description

Hampe florale aphylle, centrale ou latérale, par rapport aux feuilles avec une à beaucoup de fleurs groupées en inflorescence ombelliforme, sous-tendue par un involucre de 1 à plusieurs bractées et avec des bractées hyalines éphémères entre les fleurs. Herbes avec bulbes ou rhizomes. Feuilles en rosette basale ou distiques, depuis le sommet du bulbe ou du rhizome;
pétiole, lorsqu'il existe, parfois embrassant, formant une pseudo-tige; limbe simple, entier, linéaire à lancéolé ou rubané.
Fleurs voyantes, hermaphrodites, trimères, régulières ou moins souvent légèrement irrégulières. Pétales en 2 séries, égaux à subégaux, insérés au-dessus de l'ovaire, libres ou en partie soudés en un tube court ou long. Étamines 3 + 3, opposées aux pièces périanthaires, insérées à leur base; anthères dorsifixes, versatiles, introrses, déhiscentes sur toute leur longueur par une fente. Ovaire triloculaire, avec peu ou beaucoup d'ovules par loge;
placentation axile; style long et grêle, avec un stigmate capité ou trilobé.
Fruit:
capsule souvent loculicide, ou baie.
Graines globuleuses ou aplaties avec un albumen charnu et un petit embryon.

Taxonomy

(2 genres, 7 espèces)

Distribution

Africa:, Gabonpresent Afrique du Sud: present Natal: present Yemen: present pantropical: present régions tempérées et tempérées chaudes: present tropical africain: present
La famille comprend environ 60 genres et quelques 800 espèces, principalement dans les régions tempérées et tempérées chaudes, avec un centre important de différenciation en Afrique du Sud. Parmi tous les genres indigènes du Gabon, Crinum est pantropical avec un centre de différenciation en Afrique du Sud; Scadoxus est surtout tropical africain avec des extensions au Natal et au Yémen. Les Amaryllidaceœ sont comprises ici dans le sens le plus étroit c'est-à-dire, en excluant les Velloziaceœ, Hypoxidaceœ et Allioideœ (Liliaceœ). La famille est reconnue, sans ambiguïté, par son inflorescence ombelliforme (rarement 1 seule fleur), l'ovaire infère et les 6 étamines.

Uses

La famille des Amaryllidaceœ est d'une grande valeur horticulturale et ornementale. La taxonomie des espèces cultivées est complexe et leur totale évaluation n'est pas le but de cette flore. On trouve quelques représentants des genres exotiques suivants dans les jardins au Gabon: Amaryllis, Clivia, Hippeastrum, Hymenocallis, Nerine, Sprekelia et Zephyranthes. Ils sont brièvement traités en appendice. Des espèces indigènes, toutes décoratives et voyantes, sont aussi souvent cultivées dans les jardins et les villages. Hippeastrum s'échappe facilement des cultures et se naturalise; par conséquent, il est inclus dans la clé des genres.