Elyonurus

Primary tabs

Elyonurus

Description

Glumelles inférieures hyalines;
glumelles supérieures très réduites ou supprimées. 2 lodicules; trois étamines; stigmates sortant latéralement.
Herbes généralement pérennes, répandant une odeur aromatique lorsqu'on les froisse.
Racèmes dressés à l'extrémité des chaumes ou de leurs ramifications, hirsutes, à articles et pédicelles compressés. Glume supérieure membraneuse, lancéolée, aiguë. Épillets par paires, similaires mais différents par le sexe, mutiques.
Glumes de même longueur:
l'inférieure plus ou moins coriace, bifide, aplatie sur le dos et bicarénée, ciliée ou hirsute sur les carènes et avec de fins canaux transparents.
Deux fleurs dans chaque épillet:
l'inférieure neutre et réduite à une glumelle; la supérieure hermaphrodite dans l'épillet sessile, mâle ou neutre dans l'épillet pédicellé.

Morphology

Le genre se caractérise par les épillets mutiques, pubescents, et l'odeur aromatique des plantes.

Taxonomy

E. argenteus Nees. et E. Brazzae Franch. ont été mis en synonymie par Stapf dans la Flora of Tropical Africa. Les deux espèces ont été à nouveau reprises par Robyns dans la Flore Agrostologique du Congo Belge et du Ruanda Urundi. Les distinctions sont essentiellement basées sur des différences de port et de taille des plantes; or, le port de ces Elyonurus peut être assez variable. Il s'agit en effet d'herbes de savanes sur sols sableux qui se développent rapidement, peuvent brûler précocement pendant la saison des pluies et repousser ensuite: ces repousses sont souvent assez mal développées. Il nous semble donc que la synonymie doive être maintenue.

Distribution

Africa: Congo present; Gabon present, sud du Gabon present
Il comporte une quinzaine d'espèces, dont une (E. argenteus Nees.) a été récoltée au Gabon. Une deuxième (E. Hensii K. Schum.) qui existe au Congo doit pouvoir se rencontrer dans les savanes du sud du Gabon.