Manotes

Primary tabs

Manotes

Description

Lianes ou arbustes sarmenteux. Rameaux cylindriques ou très légèrement lobés; bois toujours (?) sans phloème intraxylaire ou très légèrement lobé. Feuilles imparipennées; folioles opposées ou subopposées, entières, symétriques ou presque; nervation se résolvant en un système dense de fines veinules parallèles. Inflorescences axillaires en panicules ou en racèmes. Fleurs 5-mères, hétérotri- ou hétérodistylées, rougeâtres à jaunes. Sépales connés à la base, préfloraison valvaire. Pétales plus longs que les sépales, libres, préfloraison imbriquée. Androgynophore court mais net. Étamines en 2 cycles, libres, les 5 oppositisépales plus longues que les oppositipétales. Pistil à 5 carpelles libres. Fruits: follicules 1-5 par fleur, base contractée, sommet en bec ou non, intérieur glabre, déhiscence selon une suture ventrale découvrant des graines pendantes; intérieur du péricarpe se séparant de l'exocarpe à maturité. Calice persistant et en général accrescent sous le fruit. Graine solitaire, subovoïde, fixée à la suture ventrale; testa luisant et entièrement charnu (sarcotesta) ou avec une partie mince du côté dorsal, sarcotesta muni d'un appendice filiforme reliant la graine à la base du follicule; hile ventral; radicule apicale; embryon avec cotylédons minces plats et nettement nervés, entièrement inclus dans un albumen abondant. Germination actuellement considérée comme épigée.A
A. F.J. BRETELER, C.C.H. JONGKIND & R.H.M.J. LEMMENS 1992: FLORE DU GABON, 33 CONNARACEAE. – PUBLIÉE SOUS LA DIRECTION DE PH. MORAT PROFESSEUR AU MUSÉUM OUVRAGE SUBVENTIONNÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA COOPÉRATION

Distribution (General)

Ce genre a 4 espèces et un hybride putatif d'Afrique tropicale humide. Son aire s'étend de la Guinée occidentale à l'Est du Zaïre et de la Centrafrique au Nord de l'Angola. Dans les régions plus sèches il est limité aux forêts-galeries. Au Gabon, on reconnaît 3 espèces ainsi que cet hybride.B
B. F.J. BRETELER, C.C.H. JONGKIND & R.H.M.J. LEMMENS 1992: FLORE DU GABON, 33 CONNARACEAE. – PUBLIÉE SOUS LA DIRECTION DE PH. MORAT PROFESSEUR AU MUSÉUM OUVRAGE SUBVENTIONNÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA COOPÉRATION

Notes

dans la dition de cette Flore, peuvent se rencontrer des spécimens hybrides qui ne s'accommodent pas de cette clé (voir M. soyauxiï).C
C. F.J. BRETELER, C.C.H. JONGKIND & R.H.M.J. LEMMENS 1992: FLORE DU GABON, 33 CONNARACEAE. – PUBLIÉE SOUS LA DIRECTION DE PH. MORAT PROFESSEUR AU MUSÉUM OUVRAGE SUBVENTIONNÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA COOPÉRATION