Polygala acicularis

Primary tabs

Polygala acicularis

Description

Arbrisseau, rarement herbe pérenne, 50-100 cm; tige ligneuse à la base, dressée, densément feuillée, striée, glabre. Feuilles alternes; pétiole 0,5-1 mm; limbe linéaire à aciculaire, (10-)20-60 × 1-3 mm, mucroné au sommet, glabre. Inflorescence: racèmes terminaux denses, 10-15(-30) cm de longueur; rachis glabre; bractées linéaires, 2-3 mm de longueur, caduques; bractéoles idem, mais jusqu'à 1 mm de longueur. Fleur blanchâtre à violette ou bleu pourpre; pédicelle 1,25-1,5 mm, glabre; sépale supérieur elliptique, 3 mm de longueur, finement cilié, sépales ailés elliptiques, 6-9 × 2,5-4 mm, glabres, tôt caducs, sépales extérieurs inférieurs elliptiques, 2,5 mm de longueur, finement ciliés, soudés; pétales supérieurs obovales, 6,5-8 × 3,5-4 mm, carène 5-7,5 × 3-4 mm, crête 2,5-3 mm de longueur, fimbriée; étamines fertiles 6, glabres, 2 stériles et pubescentes. Fruit aplati, ellipsoïde, 5-7 × 4 mm, profondément émarginé au sommet, très étroitement ailé, glabre. Graine ellipsoïde, 4-6 × 2-2,5 mm, pilosité d'un blanc soyeux; caroncule symétrique, 1,5-2 mm de longueur, appendices absents.A
A. Marc S.M. SOSEF, Miguel E. LEAL, Diosdado NGUEMA, Raoul NIANGADOUMA, Henri Paul Bourobou BOUROBOU, Thomas NZABI, Dorothea BEDIGIAN, Jorge PAIVA & John Michael LOCK 2011: FLORE DU GABON, 42 Aizoaceae, Aristolochiaceae, Gnetaceae, Hypericaceae, Lecythidaceae, Pedaliaceae, Polygalaceae, Turneraceae, Xyridaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden

Distribution (General)

Tchad, Nigeria, Cameroun, Gabon, République Centrafricaine, Soudan, République Démocratique du Congo, Ouganda, Rwanda, et Angola; au Gabon, connue de l'Ogooué-Maritime, de la Nyanga et du Haut-Ogooué.B
B. Marc S.M. SOSEF, Miguel E. LEAL, Diosdado NGUEMA, Raoul NIANGADOUMA, Henri Paul Bourobou BOUROBOU, Thomas NZABI, Dorothea BEDIGIAN, Jorge PAIVA & John Michael LOCK 2011: FLORE DU GABON, 42 Aizoaceae, Aristolochiaceae, Gnetaceae, Hypericaceae, Lecythidaceae, Pedaliaceae, Polygalaceae, Turneraceae, Xyridaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden

Uses

Les racines odorantes (comme toute la plante) sont utilisées comme onguent parfumé; réduites en poudre, elles sont utilisées contre les maux de gorge. L'écorce des tiges réduite en poudre et l'écorce pulpeuse des racines sont utilisées comme topique pour les plaies infectées.C
C. Marc S.M. SOSEF, Miguel E. LEAL, Diosdado NGUEMA, Raoul NIANGADOUMA, Henri Paul Bourobou BOUROBOU, Thomas NZABI, Dorothea BEDIGIAN, Jorge PAIVA & John Michael LOCK 2011: FLORE DU GABON, 42 Aizoaceae, Aristolochiaceae, Gnetaceae, Hypericaceae, Lecythidaceae, Pedaliaceae, Polygalaceae, Turneraceae, Xyridaceae. – Margraf Publishers, Weikersheim & Backhuys Publishers, Leiden